Vous êtes ici

Les coups de coeur

Appelle-moi par ton nom

André Aciman 1951-.... (Auteur)
Elio Perlman se souvient de l'été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d'Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l'invité sera Oliver, dont le charme et l'intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l'on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L'adolescent et le jeune professeur de philosophie s'apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l'été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d'Elio lui fait savoir qu'il est loin de désapprouver cette relation singulière…Quinze ans plus tard, Elio rend visite à Oliver en Nouvelle-Angleterre. Il est nerveux à l'idée de rencontrer la femme et les enfants de ce dernier, mais les deux hommes comprennent finalement que la mémoire transforme tout, même l'histoire d'un premier grand amour. Quelques années plus tard, ils se rendent ensemble à la maison en Italie où ils se sont aimés et évoquent la mémoire du père d'Elio, décédé depuis. Appelle-moi par ton nom est un roman d'amour singulier tout autant qu'une réflexion sur la mémoire et l'oubli. La langue à la fois précise et sensuelle d'André Aciman parvient à évoquer la tyrannie des corps – mais aussi la part de brutalité qui se niche dans tout éveil au sentiment amoureux – avec une élégance rare.Ce roman, devenu culte dans le monde anglo-saxon à l'instar de Brokeback Mountain, est adapté au cinéma par Luca Guadagnino (sortie française le 28 février 2018). Call me by your name est donné comme l'un des favoris pour les oscars.

0
Aucun vote pour le moment
Etes vous sûrs que ce livre est réservé à un public "adulte"? A la Fnac il est vendu pour enfants à partir de 3 ans. Cordialement

4
Votre note : 4 Average: 4 (1 vote)
J'ai passé un super moment avec ce livre ! Une histoire entre un père et sa fille un peu hors normes dans laquelle on se laisse embarquer très vite. J'ai beaucoup aimé cette alternance entre le passé et le présent à chaque chapitre. Je le recommande ;-)

5
Votre note : 5 Average: 5 (1 vote)
Tellement excellent de retrouver cet humour et ce ton inégalé de Kaamelott dans une BD ! Vraiment bien fait, des histoires inédites sur des sujets connus et déjà abordés dans la série. On a l'impression d'entendre en vrai chaque personnage :-D Je pense que les fans de Kaamelott (comme moi) vont apprécier ;-)

1
Votre note : 1 Average: 1 (1 vote)
Ce livre s'intitule bien "Blender et POV-RAY". Son sous-titre est "la 3D en toute liberté" Il aurait été plus honnête d'inverser titre et sous-titre. Mettre Blender et Pov-Ray en gros caractères sur la couverture est sans doute plus accrocheur que de parler de 3D libre. En effet, l'auteur présente SA vision de la 3D libre et de l'informatique en général. Blender n'est utilisé ici que pour modeler de la 3D avec ses fonctions principales. Pov-Ray est réduit au rendu de maillages 3D sans utilisation de sa puissance de programmation, sans utilisation des effets offrant le photoréalisme et sans utilisation de ses primitives de base. L'auteur explique que son but est de faire des maquettes virtuelles que l'on pourra porter sur les logiciels 3D qui existeront dans 40 ans. Dommage que la volonté de la totale pérennité d'un format simple sacrifie ici la puissance des meilleurs atouts du libre en 3D (Blender et PoVRay), en gommant les fonctionnalités qui en font des outils remarquables. Tout le livre repose donc sur des formats que l'auteur a créés pour simplifier les échanges entre les logiciels de 3D, ainsi qu'un ensemble d'outils de conversion et de création de maillages 3D. On pourrait alors s'attendre à ce que l'auteur ait poussé la portabilité et le respect du libre dans un format plus propre et universel XML. Le jonglage entre format aurait ainsi évité les moulinettes en les remplaçant par des outils XML. Eh bien, il n'en est rien. Ses formats qu'il appelle des formats SGML, sont en effet librement inspirés de SGML, mais aussi écorchent très librement la rigueur de SGML. Autre "détail", l'auteur, adepte de libre, répète inlassablement combien Linux et dans une moindre mesure MacOSX sont supérieurs à Windows. Parfait, beaucoup de personnes en pensent autant. Mais est-il nécessaire de le répéter une bonne cinquantaine de fois en 14 chapitres, étant donné que les lecteurs potentiels (utilisateurs de libre) pensent sans doute la même chose ? De même, l'auteur martèle de nombreuses fois que le codage des couleurs en RVB ne signifie rien pour un humain normalement constitué, mais il n'explique pas en quoi le format HSV pourrait être plus compréhensible. Au total, un livre que j'ai lu et qui donne des pistes de réflexion intéressantes. Loin d'être parfait, il se laisse lire comme un complément à d'autres plus pointus sur Blender et PovRay, car le coeur de ce livre ne parle ni de l'un ni de l'autre.