Vous êtes ici

Doom Patrol

Publié le 19 octobre 2020

Doom patrol


Il faudra un peu s'accrocher car le propos est un peu fou et décalé mais le voyage littéraire devrait plaire pour ceux et celles qui cherchent du Comics un peu hors normes.

Le non-sens, c'est un peu le nouvel esprit des aventures psychédéliques et des mondes parallèles de la Doom Patrol. L'équipe de super-héros de 1963 revient sur le devant de la scène grâce aux talents d'écriture d'auteurs qui dépoussièrent le classicisme des membres. A noter la participation du grand Grant Morrisson.

Que dire de la Doom Patrol, appelé en France la Patrouille Z ? C'est un peu les Xmen de chez DC Comics, des personnages héros un peu malaimés des civils qu'ils devront protéger. Les membres sont au départ eux-mêmes des civils, lambdas, qui connurent leur grand moment de gloire chacun dans leur domaine.

Un destin tragique les rebâtit physiquement et psychologiquement, et au passage les gratifient de grands pouvoirs. Tout ça avec l'aide d' un professeur en fauteuil roulant (ça nous rappelle quelqu'un). Les auteurs forcent le trait de la marginalité et de la bizarrerie avec la Doom Patrol car à la même époque nos Xmen ressemblent encore à des humains. La série redonne ainsi la vie à un pilote de course accidenté en plaçant son cerveau dans un robot surpuissant, enveloppe intégralement de bande de gaze un pilote exposé à des radiations, met un terme à la carrière à succès d'une actrice en la faisant grandir à la taille d'un immeuble : Robotman, Negative man et Elasticgirl étaient nés.

Après une mort mémorable sur une île qui fit pleurer les fans de l'époque, on les ressuscita plusieurs années plus tard, avec de nouveaux membres et de nouvelles incarnations des personnages classiques.

La collection Vertigo de chez DC Comics adresse, cette fois, leurs désolantes aventures à un public plus adulte, leur joignant Danny, un garçon transformé en rue, Dorothy, une petite fille à la face simiesque qui peut changer la réalité ou Crazy Jane, une jeune femme schyzophrène dont les multiples facettes ont chacune leur pouvoir et leur caractère.

La nouvelle version de l'auteur Gérard Way sera plus colorée, plus déjantée que dérangeante, ajoutant encore un membre farfelu à la distribution : Casey, une jeune aide soignante qui apprendra qu'elle est un personnage cosmique de Bande Dessinée. Casey est investie d'une mission, récupérer tous les hôtes de la ville de Danny dispersé dans un autre univers et surtout venir au secours de la Doom Patrol elle-même en fâcheuse posture.

Le livre est épais, il faudra se laisser porter par la fantaisie des héros et du récit.

Ajouter un commentaire