Vous êtes ici

La frontière

Publié le 29 décembre 2020

La frontière

Jörg vit seul dans une contrée reculée et inhospitalière, au milieu d'étendues glacées, où il est chargé de garder une frontière vierge de toute présence humaine. Tandis qu'il effectue chaque jour sa ronde en solitaire, il est observé aux jumelles par Selma, de l'autre côté de cette ligne imaginaire. Une nuit, elle décide d'aller à sa rencontre. ©Electre 2020


Cet album n'est pas à rapprocher des titres découpés et très esthétiques "Plein..." mais plutôt dans le registre graphique des "Akiko". Le ton et le contexte géographique ne seront toutefois pas les mêmes. Si Akiko flirtait joyeusement avec le Japon, "La Frontière" nous rappellerait d'avantage un pays de l'Est recouvert de neige. Le prénom du personnage, Jörg, qui n'est qu'un détail, nous y pousse tout de même.

L'intrigue tournera autour des tournées que Jörg effectue en sa qualité de garde-frontière. Et une question nous titille déjà : que Jörg peut-il bien surveiller, réguler, protéger à cette frontière que nulle ne franchit jamais ? Peut-être n'est-ce qu'anecdotique ou peut-être qu'une surprise nous sera révélée à la fin, comme l'auteur aime à le faire dans ses albums. Antoine Guilloppé nous surprendra et démontrera qu'avec peu d'éléments, on peut créer une histoire intéressante.

Jörg en vient à surprendre des signaux régulier, la nuit, plusieurs soir de suite, de l'autre côté de la rivière gelée, près de son poste. Tout est possible à imaginer, un salut nocturne, une alerte ? La curiosité des lecteurs sera, elle aussi en alerte.

Pour capter l'attention des plus jeunes, l'auteur-illustrateur Antoine Guilloppé a ajouté une dimension plus tendre au propos en faisant de notre veilleur de nuit un ours blanc. Le mélange des genres est amusant, à la fois enfantin et sérieux.

L'auteur ne nous laissera pas trop mariner dans nos pensées puisqu'un soir Jörg trouve posé à son intention un panier de poissons frais, enveloppés soigneusement dans une serviette. Nous n'en dirons pas plus sur l'issue. Oui, vraiment l'idée nous plait même si notre Jörg n'est pas très rassuré.

La narration est habile avec une même histoire racontée des deux côtés de la frontière.

 

 

Ajouter un commentaire