Vous êtes ici

LES POTOS D'ABORD

Publié le 19 novembre 2021

Les potos d'abord

Lequel de nous deux a eu l'idée ? On se l'est demandé, après. Lequel de nous deux a proposé à l'autre en premier ce plan foireux qui n'était pas sensé en être un. Sur le papier, c'était même une idée brillante. Le genre de truc que tu imagines en te disant, on va être si bien là-bas, calés sur la plage, à regarder le soleil plonger dans la mer, à se boire des bières à la cool, les doigts de pieds en éventail, une brise légère frôlant nos cheveux, les yeux perdus sur l'horizon limpide. Parfaitement heureux. Seuls. Rien que nous deux. Et les coquillages. Entre potos. Nathan et son meilleur ami Ihmed partent en vacances sans leurs parents pour la première fois. Mais cette soudaine indépendance va mettre à mal leur amitié de toujours... La version audio et la version numérique sont accessibles gratuitement via l'application Nathan Live.


La collection " Court toujours" sera définitivement une représentation de l'adolescence rebelle, du jeune affamé de libertés loin des parents.

Notre adolescence va encore ici couper le cordon ombilical comme l'on dit, mais contrairement au roman cité, de façon autorisée.

L'aval changera tout.

Direction le camping, pour un séjour entre meilleurs " potos".

Survivront-ils à l'expérience sans les parents?

La question se poserait également pour les voisins de camping car, on ne se le cachera pas, partager son coin avec des jeunes fraîchement sans surveillance parentale peut être également éprouvant. Certains lecteurs adultes ne démentiront pas.

 

Le héros et Ihmed joueront de colocation et des vérités surprenantes vont émerger.

On ne ressentira pas en tous cas un prix à payer ici sur le manque d'expérience, notre héros et son pote Ihmed, 16 ans, auront le sens de la débrouille, même si ce n'est pas parfait, c'est de la débrouille qui laissera des souvenirs.

On ne s'attachera vraiment pas à savoir comment s'appelle notre jeune héros ado, l'auteure Rachel Corenblit insistera par contre sur la présence d'Ihmed.

Ça n'aurait pas d'importance pour les uns, ça remettra en revanche en perspective une autre réalité pour les autres, sans insister, juste un peu, mais peut-être le peu de trop suivant les lecteurs.

 

Le langage est jeune, sans concession donc du coup familier et réaliste pour les lecteurs cibles.

Durant le séjour, côtoyer les adultes ne sera pas si déplaisant finalement avec ce nouveau statut non-accompagné.

C'es une lecture sympa et exaltante, nous le pensons, pour des ados.

Nous profiterons de cette redécouverte du monde une fois la ligne parentale franchie, avec cette nouvelle saveur, ce regard jeune sur les choses.

 Le séjour des deux "potos" profitera de la convivialité et de la bonne humeur ambiante du camping.

Toutefois, Ihmed et notre narrateur n'en profiteront pas avec la même intensité. C'est à découvrir.

 

 

Ajouter un commentaire