Vous êtes ici

Meurtre à la Bibliothèque

Publié le 14 septembre 2020

Meutre à la bibliothèque

Damien avait prévu de passer une bonne soirée à la bibliothèque en compagnie d'un écrivain célèbre. Mais un cadavre est retrouvé sur les lieux, obligeant l'ancien commissaire à reprendre du service et à choisir entre deux solutions, l'une morale et l'autre beaucoup moins.


Pas d'enfants ou ados enquêteurs sur ce coup, l'auteur Frank Andriat fait à priori confiance en la maturité et la curiosité croissante des lecteurs ados pour le suivre et prendre tout autant plaisir à l'enquête de ce commissaire à la retraite. C'est l'épouse de ce retraité qui fera le lien avec le lieu du crime, elle est bibliothécaire et sacrément sur les dents suite à une exposition importante à mettre en place.

L'auteur mettra aussi le projecteur sur un nouvel employé qui ne semble pas faire l'affaire. Serait-il le meurtrier, la victime? Sinon pourquoi en parler?

Il n'est pas impossible, à la façon dont le personnage est décrit par ses collègues qu'il finisse avec une arme blanche entre les omoplates avant la moitié du livre,.Il porte sérieusement toute l'équipe sur les nerfs par son incompétence.

Un détail nous intrigue cependant, l'auteur se laisse aller, sans doute volontairement, à des facilités sur la présence d'un élément masculin dans une équipe féminine en Bibliothèque, avec son lot de sexisme et de clichés. Sont-elles vraiment ainsi ses dames du métier? Devra t-on se fier aux apparences ou à son instinct?

A vous de passer au crible l'équipe à la recherche d'un détail qui pourrait nous indiquer le chasseur et le chassé : la femme du commissaire? La fille de son ex-collègue, jeune agent de la bibliothèque ?

Quand et dans quel rayon va s'exécuter le meurtre annoncé en 1ère de couverture? Quelle arme? L'arme blanche, le pistolet, le poison, une étagère haute et trop chargée?

L'impatience nous met sur les dents aussi.

Et enfin, il arrive et les masques tombent.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire