Vous êtes ici

Rencontre d'auteur : Santiago H. Amigorena

13 novembre 2020
De 18h à 20h
Rencontre littéraire
Littérature
Eragny-sur-Oise – bibliothèque Albert Camus
Adulte
Publié le 23 octobre 2020
Santiago Amigorena © Hélène Bamberger/P.O.L
Le 13 novembre, la bibliothèque d'Eragny accueille l'auteur du scénario de Péril jeune

Animée par les bibliothécaires

Buenos Aires, 1940, des amis juifs exilés se retrouvent au café pour parler de cette Europe qu'ils ont fuie quelques années plus tôt. Parmi eux, Vicente Rosenberg s'inquiète pour sa mère, restée en Pologne, à Varsovie. Lorsqu’il apprend que celle-ci vit dans le ghetto, il décide de se taire. Dans son roman Le Ghetto intérieur, publié chez POL (2019), c’est une partie de son histoire personnelle que nous livre l’auteur-réalisateur franco-argentin Santiago H. Amigorena. Il y raconte la vie mélancolique de l'exil.

« Ce roman raconte l'histoire de ce silence - qui est devenu le mien. »

 

Santiago H. Amigorena :

Né de parents psychanalystes, Santiago Amigorena passe son enfance en Argentine. En 1973, sa famille s'exile à Paris où, après deux années à l'École internationale bilingue, il intègre le Lycée Rodin où il rencontre Cédric Klapisch, avec qui il collaborera de nombreuses fois.

Après des études de Lettres et Philosophie et trois années d'Histoire de l'Art à l'École du Louvre, il commence une thèse à l'EHESS avec Hubert Damisch.

Il commence sa carrière cinématographique par l'écriture du scénario du film Les gens normaux n'ont rien d'exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa et connaît rapidement le succès avec l'écriture du scénario du Péril Jeune de Cédric Klapisch.

C'est en 1997 que Santiago H. Amigorena rencontre Paul Otchakovsky-Laurens qui décide de publier son premier roman Une enfance laconique aux Editions POL. Ce livre sera le premier de son projet littéraire, débuté il y a vingt-cinq ans, « l’élaboration d’une autobiographie qui se confondrait avec ses œuvres complètes, la création d’un texte monstre qui finirait par recouvrir sa vie. Et qui, en épuisant le matériau autobiographique, tarirait le besoin d’écrire, c’est-à-dire de se mettre à distance, en retrait de l’existence. »

Le Ghetto intérieur a remporté le Prix des libraires de Nancy 2019 et le Prix de la Renaissance Française 2019.

Informations pratiques: 

vendredi 13 novembre de 18h à 20h

Sur inscription

Renseignements et inscription au : 01 30 37 26 21

Ajouter un commentaire